Rechercher
  • Alexandra Joutel

La Persona, l'Ombre et le Moi (1)

Mis à jour : 11 nov. 2019

Dans les rêves, nous rencontrons souvent des personnages qui sont autant de figures intérieures de notre psyché. Présentation en deux parties de la Persona et de l’Ombre.


Le travail sur les rêves est un travail d’unification intérieure entre différentes paires d’opposés qui règnent au sein de notre psyché. L’une des premières paires d’opposés à laquelle nous nous confrontons est celle constituée de la Persona et de l’Ombre.


Persona et Ombre sont des archétypes, c’est-à-dire des modèles de comportement, des schémas innés de fonctionnement, qui appartiennent à l’inconscient collectif. Le risque pour le Moi est de s’identifier à eux sans s’en rendre compte. Or, tant que le Moi s’identifie à un archétype, il ne peut pas être lui-même.


Dans les rêves, ces archétypes apparaîtront souvent sous les traits de personnages connus ou inconnus du rêveur ou de la rêveuse, afin de l’aider à prendre conscience du rôle que chacun joue dans sa psyché. Le but étant de permettre au Moi de se désidentifier de la Persona et d’intégrer l’Ombre, sans s’y identifier non plus.


La Persona, masque social


La Persona (terme emprunté par Jung au théâtre italien) est notre masque social, notre costume, celui qui nous permet de tenir notre rôle social. Elle est faite de normes, de stéréotypes et de règles de comportement à suivre qui ressemblent à des lois. Elle nous permet d’être socialement intégrés en étant conforme à ce qu’on attend de nous.


On sait, par exemple, qu’il vaut mieux s’habiller correctement pour aller travailler et on s’y plie, car cela nous posera moins de problèmes que d’y aller en pyjama. Pourtant, cela ne change rien à nos compétences professionnelles… Imaginez que votre médecin vous reçoive habillé en clown ou qu’une avocate plaide en tutu : quelle sera votre réaction ?


Dans le monde de la Persona, donc, l’habit fait le moine et chacun a son uniforme préétabli.


C’est pourquoi dans les rêves, la Persona peut apparaître sous forme de personnages typiques, mais aussi sous forme de vêtements, de maquillage, de masque…


La Persona, modèle de perfection


Si l’on va plus loin, la Persona peut être définie comme le ou les « modèles de perfection » auxquels il nous est demandé, implicitement ou non, de correspondre. Ces modèles appartiennent à l’inconscient collectif, au sens où il nous sont transmis par notre famille, notre culture, la société dans laquelle on vit, etc. Ils ne nous appartiennent pas vraiment. On nous les a plutôt imposés. Mais le Moi a tendance à y adhérer pour être reconnu, accepté et apprécié par les autres.


Ces modèles touchent toutes les sphères de notre vie : être l’enfant « parfait », l’élève « parfait », l’homme ou la femme » parfaits », le mari ou l’épouse « parfaits », le parent « parfait », l’employé(e) « parfait(e) »… Au fil de sa vie, l’individu cherche ainsi à correspondre plus ou moins à ce que sa famille attend de lui, à ce que la société attend de lui et… à ce que lui-même attend de lui !


La plupart d’entre nous, bien sûr, n’y correspondent pas. Mais on sait néanmoins que nous devrions tendre vers… Que ce serait mieux si nous arrivions à… Avec toujours cette espèce de culpabilité ou de sentiment d’échec si nous n’y arrivons pas. Et si nous y parvenons, le grand danger est de s’identifier à la Persona, en croyant que cet « être modèle », fabriqué de toutes pièces, est notre vrai Moi.


Jung dit dans une interview accordée à Richard Evans en 1961 que « la Persona est un système complexe de comportement qui est en partie dicté par la société et en partie dicté par les désirs ou les attentes de l’individu vis-à-vis de lui-même. Mais cela n’est pas la personnalité réelle. Bien des gens vous disent que c’est tout à fait réel et vrai, mais ce ne l’est pas. L’utilisation de la Persona se fait sans inconvénient tant que vous ne vous êtes pas identifié à la manière dont vous apparaissez. Mais si vous n’êtes pas conscient de cela, vous risquez des conflits assez désagréables. »


Ces conflits viendront de l’Ombre.


(Lire la suite dans la 2e partie)


Photo : Pexels / Pixabay

0 vue
Mandala_à_colorier_(libre_de_croits)_1.p

La voie des rêves

Un chemin vers soi

Site d'Alexandra Joutel, analyste de rêves

​© 2018 Alexandra Joutel. Créé avec Wix.com